Accueil Contact Classement Ecole de commerce Ecole d'ingénieurs Bachelor/MS/MBA Espace Prépas Test Newsletter

Palmarès L'Usine nouvelle 2014 des écoles d’ingénieurs

Studyrama Grandes Ecoles : 14/03/2014

 En 2014, l’Usine nouvelle a passé au "banc d’essai" 130 écoles d’ingénieurs (contre 126 en 2013). Voici son palmarès publié mi-mars.

 
 
 
Méthodologie 2014
 
Ce classement annuel est établi à partir des données recueillies auprès des écoles d’ingénieurs qui ont répondu au questionnaire qui leur était adressé.
 
Trois grands domaines (contre quatre en 2013) ont été retenus : l’insertion des diplômés dans le monde du travail, le caractère international de la formation, les liens avec recherche. Dans chacun de ces 3 chapitres, la note 100 a été attribuée à l’école obtenant le meilleur résultat, les autres écoles étant notées sur 100, ce qui permet de mesurer leur écart avec la championne et entre elles.
 
Pour obtenir ces 3 notes sur 100, l’Usine nouvelle affecté un coefficient et retenu 11 critères :
• Insertion (coef.35) : montant du salaire de sortie (coef.15), nombre de mois d’attente avant le premier emploi (coef. 10), nombre d’anciens en activité (coef.5), durée obligatoire des stages en entreprise (coef.5) ;
• International (coef.30) : nombre de partenariats avec une école/université étrangère (coef.10), pourcentage d’étudiants ingénieurs partis à l’étranger en séjour académique ou en entreprise d'au moins trois mois l'an dernier (coef.10), pourcentage d’étudiants étrangers dans le cycle ingénieur (5), pourcentage de diplômés 2013 ayant obtenu un double diplôme avec un établissement étranger (5) ;
• Recherche (coef.25) : chiffre d'affaires généré par les contrats de recherche (coef. 10), nombre de doctorants et post-doctorants (coef.10), pourcentage d’enseignants-chercheurs parmi les enseignants (coef.5).
 
 
L’avis de la rédaction de www.studyramagrandesecoles.com 
 
• 14 écoles n’étaient pas présentes l’an passé.
 
• Les grands domaines ne sont pas identiques au classement 2013 : le critère des "moyens (coef.10) : budget de l’école/nombre d’élèves", donc le critère des moyens consacrés à chaque élève, a été abandonné en 2014.
 
• Concernant le domaine insertion : le coefficient du "montant du salaire de sortie" était de 20 en 3013, il passe à 15, en 2014. Le critère de "durée obligatoire des stages en entreprise (coef.5)" est introduit en 2014. Il faut également noter, que le critère d’insertion profesionnelle avait été révalué en 2013 par rapport à la précédente édition, passant de 30 à 35, le critère "montant du salaire à la sortie" était au final évalué de 5 point (coef. 20 en 2013 au lieu de 15 en 2012).
 
• Ces variantes ne permettent pas d’établir un comparatif d’une année sur l’autre.
 
• Si l’on admet que ce palmarès existe, les données ne sont absolument pas identiques à celles de l’an passé. Gardez-vous de faire un comparatif avec le précédent ou bien, interrogez-vous de savoir comment l’ENSTA ParisTech peut-elle rétrograder de la 17e place en 2013 à 42e place en 2014 ; quand CPE Lyon passe de la 32e place à la 83e place, tandis que l’ENAC gagner 10 places en une année ?
 
• Il important de savoir que depuis l’édition 2012, les écoles de l’Institut national polytechnique de Toulouse (INP Toulouse regroupant 7 écoles : ENSAT, ENSEEIHT, ENSIACET, ENIT, ENM, EI Purpan et ENVT) d’une part, celles de l’Institut polytechnique de Bordeaux (IPB regroupant 6 écoles : ENSC, ENSEIRB-MATMECA, ENSEGID, ENSCBP, ENSTBB, Bordeaux Sciences Agro et 2 écoles conventionnées que sont l’ENSGTIet l’ISA BTP) d’autre part, ont suivi l’exemple de celles de Grenoble INP (regroupant 6 écoles : ENSE3, ENSIMAG, ESISAR, Génie industriel, Pagora et Phelma) et répondu par la voix unique de leur institut.
Les écoles de l’INP Lorraine sont classées (EEIGM, ENSIC, ENSAIA, Télécom Nancy, ENSEM, ENSG…), quant elles le sont, indépendamment. L’EEIGM est, en effet, classée 44e, l’ECPM, 54e, par exemple.
 
• En conséquence, les palmarès de l’Usine Nouvelle ne peuvent être comparés d’une année sur l’autre. Rappelons qu’il est difficile de comparer des écoles aux recrutements, aux modes d’admission et aux spécialisations totalement opposés, telles que des écoles d’agronomie recrutant après prépa et des écoles d’informatique recrutant après le bac. Qu’ont en commun des écoles de génie civil et des écoles dans le domaine de l’automobile et des transports ?
 
 
Les 50 premières écoles du classement de l’Usine nouvelle 2014
 
1. Polytechnique
2. Grenoble INP
3. Centrale Paris
4. UTC
5. ISAE Toulouse
6. INSA Lyon
7. INP Toulouse
8. Mines ParisTech
9. Ecole des Ponts ParisTech
10. IPB Bordeaux
11. Arts et métiers ParisTech
12. Centrale Nantes
13. Télécom ParisTech
14. ISEP
15. ESPCI ParisTech
16. ENAC
16. Mines de Saint-Etienne
18. Supélec Gif-sur-Yvette
19. Mines de Nancy
19. Telécom Bretagne Brest
21. Centrale Lyon
22. Centrale Lille
23. ESTACA
24. UTT Troyes
25. EPITA Le Kremlin-Bicêtre
26. EFREI
27. INSA Toulouse
28. Centrale Marseille
29. Télécom SudParis
30. ESTIA
31. Mines de Douai
32. Agro ParisTech
33. UTBM Belfort-Montbéliard
34. EPF Sceaux, Troyes, Montpellier
35. ECE Paris
36. EISTI Cergy-Pau
36. ENSAIT Roubaix
36. Mines de Nantes
39. Polytech Nice-Sophia
40. INSA Rennes
41. ESIGELEC Rouen
42. ENSTA ParisTech
43. Chimie ParisTech
44. EEIGM Nancy
45. Mines d’Alès
46. ENSTA Bretagne
47. ENSIL
48. EIGSI
48. Supmeca
50. ESILV
...
 
Voir l’ingéralité du classement de l’Usine Nouvelle 2014
 

Articles associés








StudyramaEmploi

Stages Apprentissage Emploi


1145 offres Bac+5 disponible(s)


Espace Librairie


Réussir le concours Ambitions +
50 fiches d'anglais

>> Accédez à toute la librairie