Accueil Contact Classement Ecole de commerce Ecole d'ingénieurs Bachelor/MS/MBA Espace Prépas Test Newsletter

Ecoles d’ingénieurs : elles sont incomparables !

Studyrama Grandes Ecoles : 18/02/2012

Peut-on réellement établir un palmarès (ou un classement) des quelque 200 écoles d’ingénieurs qui maillent le territoire ? La réponse est évidemment, non. Pourquoi ? 

Comparer une école d’ingénieurs de chimie avec une école spécialisée dans le BTP, l’informatique, l’agronomie, la « céramique industrielle » par exemple, est tout simplement inconcevable.
En somme, cela revient à comparer les secteurs d’activité les uns aux autres, certains étant plus porteurs que d’autres, certains évoluant d’une année à l’autre selon les besoins économiques. La tendance favorise actuellement les secteurs des technologies de l’information, de l’énergie, du BTP. Faut-il laisser pour compte des secteurs de niche et donc des écoles dont l’enseignement repose sur des créneaux certes très pointus, qui offrent des carrières prometteuses et garantissent une insertion professionnelle ? Des écoles qui recrutent de petites promotions et qui ne peuvent être comparées à des écoles aux capacités d’accueil multipliées par deux ou par trois. Les classements ne traduisent pas les spécificités des établissements. Beaucoup valorisent les écoles aux promotions de taille importante.
Cela revient aussi à comparer les salaires de jeunes diplômés de secteurs dépendants des caprices du marché de l’emploi et de la conjoncture économique, sans distinguer les salaires des jeunes diplômés qui ont rejoint les grands groupes de ceux qui ont choisi de tenter l’aventure, ô combien enrichissante, des PME.
 
Ecoles post-bac vs écoles post-prépa
Autre aberration relevée : les palmarès qui font l’amalgame entre les écoles post-bac et post-prépa. Sans porter de jugement de valeur, loin s’en faut, il faut admettre que chacune des écoles remplit des projets pédagogiques différents. Peut-on réellement comparer le profil d’un ingénieur d’une école spécialisée qui a choisi d’acquérir dès le départ, une expertise pointue fort prisée par les recruteurs avec celui d’un ingénieur généraliste, qui reste encore hésitant sur ses choix de carrière ?
Chacun poursuit des objectifs distincts en fonction de son projet professionnel et de ses aspirations personnelles.
 
Des critères qui interrogent
On peut également s’interroger sur le choix de certains critères. Un, particulièrement peut prêter à sourire : celui de « la moyenne des notes obtenues au bac par les « nouveaux intégrés » affublée d’un très fort coefficient par les « analystes ». Rien de bien polémique en apparence, à ceci près que certaines écoles ouvrent leurs promotions à des bacheliers d’horizon plus divers, dont les bac STI ou STL. En d’autres termes, comparer une école qui ne recrute que des bac S à des écoles au recrutement diversifié, sans le spécifier, est édifiant.
Enfin, il faut aussi noter l’amalgame qui est fait en matière de « recherche ». Quelle signification et comment peut-on quantifier au point d’établir un classement, les projets de recherche portés par les écoles. Ceux-ci ont de vastes envergures puisqu’ils peuvent avoir des implications locales, régionales, nationales, européennes ou internationales, des répercussions et applications industrielles différentes.
 
Les exemples sont légion et nous attacherons à mettre en exergue, thème par thème, les différents critères qui peuvent prêter à confusion. La critique est facile, rétorquerez-vous. Notre volonté n’est pas de partir en croisade contre les classements mais de vous aider à les décrypter.
 

Karine Darmon  


Articles associés








StudyramaEmploi

Stages Apprentissage Emploi


1095 offres Bac+5 disponible(s)


Espace Librairie


Réussir le concours Ambitions +
50 fiches d'anglais

>> Accédez à toute la librairie