Accueil Contact Classement Ecole de commerce Ecole d'ingénieurs Bachelor/MS/MBA Espace Prépas Test Newsletter

Apprentissage dans les écoles d'ingénieurs : avantage aux BTS, DUT et licence. Quelle place pour les prépas ?

Studyrama Grandes Ecoles : 22/04/2014

L’apprentissage est principalement ouvert aux admissions parallèles qui possèdent déjà un diplôme (DUT, BTS, L2, licences professionnelles) et qui ont déjà effectué des stages en entreprise. Dans ce contexte, seules quelques prépas parviennent à préparer leur diplôme par apprentissage. Un chiffre inférieur à epsilon en comparaison avec les effectifs d’autres bac+2.    

Oui à n’en point douter, les titulaires de BTS, DUT, des admissions parallèles dans leur ensemble sont les principaux bénéficiaires de la formation par apprentissage ! En cause, le statut même des ITII. Et pour cause : les recommandations de la Commission des titres d’ingénieur (CTI) dictent que « la filière par apprentissage est accessible à toute personne de moins de 26 ans titulaire a minima d’un diplôme bac+2 ainsi que tout diplôme jugé équivalent et compatible avec la formation par le jury d’admission ».
 
Plus nombreux à candidater
Les choses ainsi posées, il faut toutefois admettre que les « AST » (admis sur titre) ont un bagage technologique leur permettant uneintégration rapide dans les entreprises. En fait, la filière par apprentissage concerne les élèves-ingénieurs de première année désireux de s’impliquer dans les projets d’une entreprise en parallèle de leur scolarité. Elle s’adresse aux élèves ayant mûrement réfléchi à leur projet professionnel et qui sont demandeurs d’une formation complémentaire en entreprise. C’est pourquoi l’apprentissage s’adresse particulièrement aux élèves issus des filières universitaires même si les élèves ayant suivi une classe préparatoire, et qui constituent la majorité des élèves à Centrale Paris par exemple, sont également concernés. « Il sont plus nombreux que les autres à candidater donc plus nombreux dans les faits à suivre le cursus par apprentissage », analyse Hélène Grimault-Duc, directrice de l'ESITC Caen. 
 
Prime aux DUT et aux BTS
L’EPMI , qui a mis en place la filière apprentissage en 2010 et a diplômé sa promotion en 2013, recherche « surtout des profils technologiques et professionnels (BTS, DUT, licence pro) ». Au sein de la première promotion, 48 % des apprentis sont issus d’un BTS, et 52 % d’un DUT. La formation d'ingénieur en alternance de l'Ensimag s'adresse aux candidats par la voie de la formation continue, mais aussi en apprentissage, à des diplômés bac+2 (DUT Informatique, DUT Réseaux et télécommunications, BTS Informatique et réseaux + ATS), âgés de moins de 26 ans. L’école grenobloise a d’ailleurs essentiellement recruté des DUT pour constituer sa première promotion d’apprentis. Celle de la spécialité Génie mécanique conception de l’INSA Lyon, ouverte il y a deux ans, est constituée d’apprentis issus pour moitié de DUT, de plus d’un tiers de BTS, le reste étant titulaire d’un autre diplôme dont 6 % justifient d’une LP. Ils sont 98 % de titulaires de DUT à avoir rejoint la spécialité Génie chimique et génie des procédés de l’INP-ENSIACET à Toulouse.
 
Un besoin exprimé par les entreprises
Les entreprises expriment également certains besoins spécifiques. « Les entreprises recherchent essentiellement des étudiants ayant déjà une formation informatique et recrutent de ce fait des étudiants venant de DUT ou de BTS », note-t-on à 3IL. De son côté, Pagora réserve 15 places aux admis sur titres (élèves issus d’IUT, BTS+ATS) qui intègrent directement en première année , parce que «  ces élèves sont déjà professionnalisés et ils ont en général bien réfléchi à leur projet professionnel ». Quinze autres places sont dédiées aux élèves de 2e année, ce qui permet notamment à des étudiants issus des CPGE de faire un choix avec davantage de connaissance de leurs environnements professionnels.
 
Les prépas s’y mettent progressivement
L’apprentissage peut également être proposé aux élèves issus de CPGE. Progressivement, les prépas viennent à l’apprentissage. Ou bien l’inverse ? L’Ecole Centrale de Nantes a ouvert son cursus ingénieur centralien par apprentissage en 2010. Une vingtaine de candidats issus du concours Centrale-Supélec, filière TSI, de la banque PT ou de la banque ATS, ont ainsi pu suivre la totalité de leur cursus sous contrat d’apprentissage dès la 1re année. Une évolution majeure pour l’école nantaise qui a pourtant une longue pratique de l’apprentissage, vieille de 20 ans. « Mais ce dispositif s’adressait jusqu’à présent aux élèves issus de BTS ou de DUT, donc des admis sur titre. Il ne concernait pas le diplôme d’ingénieurs généraliste mais deux diplômes proposés conjointement entre Centrale Nantes et l’ITII, l’un dans le domaine de la mécanique, l’autre dans le BTP », explique Patrick Chedmail, son directeur.
A l'Ensimag, pour les deux premières années de fonctionnement de la formation, la filière apprentissage concernait les admissions « parallèles ». Depuis la rentrée 2011, l’école offre, aux étudiants du cursus Ensimag classique, la possibilité d'intégrer la formation par apprentissage à l'issue de leur 1re année d'étude. Après le même processus de sélection que les autres candidats, ils intègrent la deuxième année de la formation par apprentissage. A l’ENSIC-INPL Nancy, tous les candidats intégrant la filière Procédis dont la particularité est de s’appuyer sur la signature d’un contrat de professionnalisation en dernière année du cursus, avec alternance courte tous les 2 mois (40 semaines en entreprise, 20 semaines à l'ENSIC) sont issus d’une classe préparatoire.
 
Karine Darmon
 
Les apprentis sont-ils suffisamment forts en maths ?
Joël Courtois, directeur de l'EPITA
 
« Devant les profils très variés que nous recrutons, nous avons mis en œuvre les innovations pédagogiques appelées séminaires et ateliers. Ainsi à chaque semestre, les apprentis débutent avec une semaine dédiée à l'harmonisation des connaissances en mathématiques : le matin est consacré aux rappels des notions fondamentales, l'après-midi à la mise en pratique à travers de nombreux exercices et le soir, travail à la maison avec des exercices adaptés au niveau de chacun. Un contrôle régulier des connaissances acquises est effectué. Les apprentis en ressortent confiants pour la suite du semestre. Dans le même esprit, l'apprentissage d'un nouveau langage s'effectue à travers un atelier : une semaine entière dédiée à la découverte du C++ et du Java par exemple. Le matin, un enseignant expose les grandes règles du langage, mises en application l'après-midi, suivies de mini-projets soutenus le lendemain. Ainsi les erreurs sont corrigées en temps réel et l'apprenti monte en puissance très rapidement. »
 

"Les BTS et les DUT connaissent déjà le monde de l'entreprise"
Agnès Sharareh, coordinatrice de l'apprentissage à l'ESAIP
 
« L'apprenti-ingénieur est issu d'un BTS ou d'un DUT technologique, filières qui permettent rarement d’accéder à des écoles d’ingénieurs : c’est donc un ascenseur social. La formation est entièrement prise en charge et l’apprenti est rémunéré. Les jeunes ayant des ressources limitées peuvent ainsi prétendre à une formation de haut niveau. Les BTS et DUT connaissent déjà le monde de l'entreprise et maîtrisent une partie du savoir-faire métier : ils sont donc déjà "opérationnels", attendent des formations concrètes et sont motivés par le fait d’apporter leur contribution aux entreprises. Ils reçoivent un enseignement dans lequel les méthodes d'organisation, de gestion, de management de projet, de management des ressources humaines ont une place importante (environ 500h /1800h). Ils se préparent ainsi à assumer très tôt des responsabilités techniques, humaines et financières. A la fin de son cursus, l'apprenti est un ingénieur diplômé ayant fait ses preuves et pouvant justifier d’une première expérience professionnelle en tant que salarié. Cette filière est ouverte aux salariés au titre de la formation professionnelle continue qui peuvent ainsi accroître leur niveau d’expertise tout en conservant leur place en entreprise. » 

 
 

Articles associés


Toutes les actualités


324 fiches école

TELECOM PHYSIQUE STRASBOURG
Etablissement
Région
Spécialité
Niveau d'entrée




En savoir +


L'actualité
Une école d'ingénieurs ?
L'annuaire des écoles
Qu'est-ce qu'un ingénieur ?
Statuts, labels, accréditations
Recherche et innovation
Vie étudiante
International
Actualités
Financer ses études
Choisir sa spécialité
Sciences de la vie
Sciences des procédés
Systèmes industriels
Sciences de la terre/matière
Numérique, signal et télécom
Autres dominantes
Les écoles post-bac
L'annuaire des écoles
Tout savoir sur APB
Concours
Avantages des écoles post-bac
Les cycles préparatoires
Vidéos
Actualités
Interviews
Les écoles post-prépa
Annuaire des Grandes Ecoles
Choisir une école post-prépa
Actualités
Interviews
Concours
Vidéos
Les prépas (CPGE)
Annuaire des prépas
Bien choisir sa prépa
Tout savoir sur APB
Filières après un bac S
Filières après un bac techno
Réussir sa prépa
Se réorienter après une prépa
Vidéos
Les écoles d'ingénierie et spécialisées
Les écoles d'ingénierie
Informatique, web, digital
Les concours
Concours niveau bac
Concours niveau prépa
Concours niveau bac+2/3
Concours niveau bac+4
Concours : les dates clés
Préparer les concours
Pourquoi se préparer ?
Les stages de préparation
Oraux
Être au point le jour J
Réussir son entretien
Tout savoir sur les épreuves orales
Les admissions parallèles
Annuaire des écoles
Généralités
Après un bac+2/3
Après un master
Actualités
Apprentissage et alternance
L'alternance en pratique
Vidéos
Actualités
Ingénieur au féminin
Devenir ingénieuRE
Concours, prix et initiatives
Vidéos
MS/MSc
Insertion professionnelle
Statistiques, débouchés et salaires
Relations écoles-entreprises
Offres Stages / Emploi
Conseils : CV, lettres...
Les entreprises qui recrutent
Calendrier Forums Ecoles
Librairie en ligne
Vidéos
Salons
Classements

StudyramaEmploi

Stages Apprentissage Emploi


1244 offres Bac+5 disponible(s)



Espace Librairie


Réussir le concours Ambitions +
50 fiches d'anglais

>> Accédez à toute la librairie